Formé au CNSM de Paris dans la classe de Michel Arrignon, puis récompensé – entre 1991 et 1995 - de plusieurs Premiers Prix dans des concours internationaux, Florent Héau s’est vite affirmé comme l’une des grandes figures de l’école française de clarinette. Une brillante tradition qu’il perpétue lui-même sans relâche à travers le monde, en concert et en master-classes.
Florent Héau s’est vu confier la création du Chant des Ténèbres (concerto pour clarinette et orchestre) de Thierry Escaich, Aizgor de Félix Ibarrondo, la Sonatina lapidaria de Nicolas Bacri et Encore de Karol Beffa. En 2011, il crée le Concerto pour clarinette de Philippe Hersant avec l’Orchestre de Bretagne.

Invité de nombreux festivals (Prades, Deauville, Folles Journées de Nantes, Bel-Air à Chambéry, Orangerie de Sceaux, Auvers- sur-Oise...), Florent Héau ne cesse d’élargir le cercle de ses partenaires en musique de chambre, dont notamment Marielle Nordmann, Marcela Roggeri, Gérard Caussé, Roland Pidoux, Henri Demarquette, Jérôme Ducros, Régis Pasquier, Patrice Fontanarosa, Renaud et Gautier Capuçon ainsi que les Quatuors Prazak, Manfred, Parisii et Ysaÿe.

Il  joue  en  soliste  notamment avec l’European Camerata, l’Orchestre de Bretagne, l’Orchestre de Picardie, l’Orchestre de la Basse-Normandie, l’Orchestre de Nancy, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre de chambre de la radio polonaise ou le Prague Chamber Orchestra ...

Musicien d’exception, Florent Héau est aussi un homme de scène dont les multiples talents trouvent à s’exprimer dans les spectacles de théâtre musical des Bons Becs, à la clarinette (bien sûr) mais aussi à la lame sonore, et même aux claquettes.

Parmi ses activités programmées en 2015, citons le Concerto de Mozart avec l’Orchestre de Chambre de Toulouse ainsi que l’Orchestra Classica de Espinho (Portugal) et plusieurs récitals et master-classes à Tokyo au Japon, et à Cuba.

Au fil des années, il enchaîne les succès discographiques dans des programmes très divers, parmi lesquels les sonates de Brahms et de Reger (avec Patrick Zygmanowski), les trios de Beethoven (avec Jérôme Ducros et Henri Demarquette), les pièces pour clarinette et cordes de Bacri, les œuvres de chambre de Mozart (avec le Quatuor Manfred) et le Concerto pour clarinette de Mozart (avec le Prague Chamber Orchestra, chez Transart live). Son dernier disque avec la pianiste Marcela Roggeri est consacré au compositeur argentin Carlos Guastavino (chez Transart Live).

Enseignant réputé, Florent Héau est professeur de clarinette au CRR de Paris et à Osaka College of Music au Japon. Il est régulièrement invité dans de très nombreux pays d’Europe, d’Amérique latine et d’Asie.

 
     
 
 
Copyright © Les Grands Crus Musicaux - Moma Culture - Facebook